2017-11-28

Cette semaine, je vous parle des conséquences de la violence sur votre santé.

Voici quelques faits avancés par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) :

Lien pour OMS

  • La violence à l’encontre des femmes, qu’elle soit le fait d’un partenaire intime ou de nature sexuelle, est un grand problème de santé publique et une violation majeure des droits de la femme.
  • Selon les estimations mondiales de l’OMS, 35 % des femmes, soit près d’une femme sur trois, indiquent avoir été exposées à des violences physiques ou sexuelles de la part de leur partenaire intime ou de quelqu’un d’autre au cours de leur vie.
  • En moyenne, 30 % des femmes qui ont eu des relations de couple signalent avoir subi une forme quelconque de violence physique et/ou sexuelle de la part de leur partenaire.
  • Au niveau mondial, jusqu’à 38 % des meurtres de femmes sont le fait de leur partenaire intime masculin.

On ne pense pas toujours à toutes les conséquences que la violence conjugale peut avoir sur nous et notre entourage, car la violence, comme je le dis toujours, ne cause pas que des bleus. Elle mine notre moral et notre santé mentale — de quoi devenir fou.

Une fois bien outillée et prête à s’en sortir, la victime peut prendre un certain temps avant de se remettre de toute cette violence. Je le répète : un œil au beurre noir, avec le temps, finit par disparaître, mais les paroles ingrates restent longtemps après. Le défi est d’avoir à nouveau une bonne opinion de soi-même après avoir subi autant de dénigrement.