Reconnaître son état de victime

Ressources en matière de violence conjugale — Première partie

Reconnaître son état de victime

Cette semaine, je présente des pistes pour aider les victimes de violence conjugale et les gens de leur entourage à s’en sortir et à mieux comprendre ce qui leur arrive.

D’abord, il faut garder en tête que la personne agressée ne se reconnaît pas comme telle. Elle ne se perçoit pas comme étant victime de violence. Au contraire, selon elle, tout ce qui lui arrive est de sa faute… C’est le portrait type de la victime. Si elle avait rangé la vaisselle, il n’aurait pas crié après elle; si elle avait fait le repas à temps et l’avait posé sur la table au moment de son retour du travail, elle n’aurait pas reçu une droite. L’homme violent, celui qu’elle aime, lui fait sentir que tout est de sa faute, alors elle le croit et rien ne va plus. À un certain point, c’est dans un monde de peur qu’elle vit, voire qu’elle survit.

Voici un document à avoir à sa portée, trouvé sur un site abordant la violence conjugale :

http://violenceconjugale.gouv.qc.ca/besoin_scenarios.php