Lâcher prise

Rien ne sert de repenser aux erreurs du passé : le mot le dit, c’est passé. On ne peut rien y faire, il est impossible de changer le passé. Par contre, nous pouvons apprendre de lui, voir comment, grâce à ces erreurs, nous pouvons évoluer et devenir une meilleure version de nous-mêmes. Nous n’avons pas à être parfaits, car la perfection n’existe pas; juste meilleurs qu’hier. Et pas meilleurs que le voisin, mais meilleurs que nous-mêmes. Ma coach résume cet état ainsi : « Je suis parfaitement imparfaite. »

 

De la même façon qu’il est inutile de ruminer son passé, haïr une personne nous fait dépenser de l’énergie à la mauvaise place, selon moi. Il faut savoir canaliser nos émotions, nos pensées. Il faut penser à soi.

 

Quand j’ai compris, environ quatre ans après ma relation, que je donnais du pouvoir à mon ex en le détestant, j’ai tout de suite pensé que ce n’était pas du tout ce que je voulais faire. Il ne méritait pas cette attention. J’ai donc lâché prise et arrêté de le haïr pour ce qu’il avait fait, cessé tout simplement de lui porter attention. Ce jour où j’ai décidé de laisser aller fut le plus beau jour de ma vie, car on venait de m’enlever un poids des épaules — un poids qui pesait lourd. Je me suis du coup sentie plus légère. Depuis, juste de belles choses m’arrivent grâce à ce lâcher-prise.